S’il y a une expression que je déteste, c’est bien celle-là : « Je dis ça, je dis rien ». Elle envahit nos conversations et est tellement emblématique de notre société du « ricanement », et de la critique qui consiste à enfoncer l’autre, parce qu’il nous agace, parce qu’on le jalouse, parce que sa tête ne nous revient pas … ; ou juste pour le fun !

Quel en est le principe ?

En clair : lâcher une petite bombe et se retirer sur la pointe des pieds l’air de rien. La bombe fera les dégâts programmés et peut être au-delà, le soupçon sera secrété, le doute sera semé mais l’auteur du « missile » se sera auto-dédouané des suites possibles, quelle que soit leur ampleur.

Quelle en est la mise en scène ?

La suite sur mon billet Linkedin « Je dis ça, je dis rien…la phrase qui tue. »